La gestion de bankroll online.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La gestion de bankroll online.

Message  Surfin'Bird le Sam 29 Aoû - 23:07

Au poker, comme dans toute activité qui nécessite un investissement financier, il est très important de savoir bien gérer son capital de départ. Ainsi, avec une certaine somme d'argent, il faudra se restreindre à jouer uniquement des parties dont le montant est en adéquation avec cette somme sous peine de tout perdre très rapidement parce qu'on n'aura pas anticiper une mauvaise passe (bad run). Et en fonction de la variation de notre capital, il faudra adapter le montant des parties auxquelles nous participons. C'est ce qu'on appelle la gestion de bankroll (BankRoll Management ou BRM).

La bankroll désigne la somme d'argent que vous allouez uniquement à une activité particulière. Par exemple, un joueur de tennis amateur devra intégrer dans sa bankroll le coût du cordage de ses raquettes, l'achat des balles et des vêtements nécessaires à ce sport, la location des cours pour pratiquer son activité, la cotisation au club auquel il adhère ainsi que la cotisation à sa fédération s'il souhaite pouvoir jouer des tournois amateurs, les prix d'entrée de ces tournois ainsi que ses frais de déplacement pour y participer. Tous ces frais, qui représentent plusieurs centaines d'euros chaque année pour un joueur amateur classé, constituent sa bankroll. Cette somme réservée est différente par exemple de la somme que ce joueur laisse sur son compte en banque pour subvenir à ses besoins quotidiens (alimentation, loyer, charges, etc.).

Il en va de même pour l'activité qu'est le poker. La somme que vous avez par exemple sur la plateforme de jeu d'un opérateur en ligne (Pokerstars, Winamax, Bwin, etc.) est votre bankroll. Si vous avez décidé de verser tous les mois 20€ sur un site de poker, cette somme mensuelle fait partie de votre bankroll. C'est une somme que vous allouez uniquement à l'activité qu'est le poker.

Voici donc quelques conseils pour une bonne gestion de bankroll. Nous nous intéresserons ici uniquement au poker online, les spécificités du poker live et les importants montants mis en jeu étant réservés uniquement à la frange professionnelle des joueurs.


La gestion de bankroll en Sit&Go

Les Sit&Go sont en réalité des tournois à une table (ou STT = Single Table Tournament par opposition à MTT = MultiTable Tournament). Il existe des Sit&Go à plusieurs tables, généralement 2 ou 3, rarement plus. Comme en tournoi, au départ d'un Sit&Go, tous les joueurs possèdent le même nombre de jetons et les blinds augmentent au fil du temps de manière régulière. Les joueurs s'affrontent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un qui sera déclaré vainqueur du Sit&Go. Suivant la périodicité d'augmentation des blinds, les Sit&Go dureront de quelques minutes à une heure environ.

En fonction du nombre de joueurs dans un Sit&Go, le prizepool (dotation) est réparti entre les joueurs de la manière suivante :

Sit&Go en fullring (10, 9 ou 8 joueurs par table) : les 3 premiers joueurs sont payés
Sit&Go en shorthanded (7, 6 ou 5 joueurs par table) : les 2 premiers joueurs sont payés
Sit&Go en super shorthanded (4 ou 3 joueurs par table) : seul le vainqueur est payé
Sit&Go en head's up (2 joueurs par table) : seul le vainqueur est payé

De part la répartition du prizepool entre les joueurs, le Sit&Go est un format qui offre moins de variance que les tournois. C'est pour cette raison que c'est ce format qui est recommandé aux joueurs débutants pour s'entraîner et commencer à monter une bankroll. En effet, avec une chance sur trois environ d'atteindre les places payées, le Sit&Go est plus rentable sur le long terme que les tournois où environ 10 à 15% seulement des joueurs atteignent les places payées.

Les Double or Nothing (DoN) sont des Sit&Go particuliers où le tournoi s'arrête lorsque la moitié des joueurs est éliminée. L'autre moitié se partage le prizepool à égale répartition entre les joueurs, il n'y a donc pas de vainqueur dans ce format. Les joueurs gagnants repartent chacun avec le double de leur mise initiale. Si ce format est très particulier à jouer, et demande d'adopter une stratégie bien spécifique, il constitue le moyen les moins risqué de monter une bankroll même si la montée sera plus lente qu'avec les autres formats.

La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 3 % de votre bankroll pour un Sit&Go. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer des Sit&Go à 0,50 € il vous faut une bankroll d'environ 15 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 1 € il vous faut une bankroll d'environ 30 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 2 € il vous faut une bankroll d'environ 60 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 3 € il vous faut une bankroll d'environ 90 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 5 € il vous faut une bankroll d'environ 150 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 10 € il vous faut une bankroll d'environ 300 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 20 € il vous faut une bankroll d'environ 600 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 50 € il vous faut une bankroll d'environ 1 500 €
  • Pour jouer des Sit&Go à 100 € il vous faut une bankroll d'environ 3 000 €

Un moyen pour retenir cette règle des 3 % est que vous devez avoir environ 30 buy-in dans votre bankroll pour pouvoir jouer un Sit&Go de ce buy-in.

Pour monter de limite, c’est très simple, dès que votre bankroll atteint les 30 buy-in nécessaires pour jouer à la limite supérieure vous pouvez commencer à jouer les Sit&Go de la limite au-dessus. Exemple : si vous atteignez une bankroll de 90 € en jouant des Sit&Go à 2 €, vous pouvez passer aux Sit&Go à 3 €.

A l’inverse, dès que votre bankroll diminue aux 30 buy-in nécessaires pour jouer à la limite inférieure, vous devez jouer les Sit&Go du buy-in inférieur. Exemple : si vous jouez des Sit&Go à 5 € et que votre bankroll tombe à 90 €, vous devez rejouer à des Sit&Go à 3 € de buy-in.


La gestion de bankroll en tournoi

Contrairement aux Sit&Go, les tournois (MTT = MultiTable Tournament) sont le format de jeu qui offre le plus de variance entre les sommes que vous y investissez et les gains que vous y remportez. Avec seulement 10 à 15 % de places payées par tournoi, et une répartition du prizepool qui favorise seulement les toutes premières places payées (généralement la table finale), il est très difficile de monter sa bankroll en ne jouant que des tournois. Pour résumer, si vous réussissez ne serait-ce qu’une seule fois à atteindre la table finale d’un tournoi, votre bankroll fera un bon considérable, mais cette unique fois arrivera peut-être après avoir joué 50 ou 100 tournois !

Par conséquent, il est facile de comprendre que la gestion de bankroll en tournoi sera très différente de celle en Sit&Go.

La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 1 % de votre bankroll pour un tournoi. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer des tournois à 0,50 € il vous faut une bankroll de 50 €
  • Pour jouer des tournois à 1 € il vous faut une bankroll de 100 €
  • Pour jouer des tournois à 2 € il vous faut une bankroll de 200 €
  • Pour jouer des tournois à 3 € il vous faut une bankroll à 300 €
  • Pour jouer des tournois à 5 € il vous faut une bankroll à 500 €
  • Pour jouer des tournois à 10 € il vous faut une bankroll de 1 000 €
  • Pour jouer des tournois à 20 € il vous faut une bankroll de 2 000 €
  • Pour jouer des tournois à 50 € il vous faut une bankroll de 5 000 €
  • Pour jouer des tournois à 100 € il vous faut une bankroll de 10 000 €

Un moyen pour retenir cette règle de 1 % est que vous devez avoir 100 buy-in dans votre bankroll pour pouvoir jouer un tournoi de ce buy-in.

A noter que certains joueurs estiment que la variance en tournoi est tellement importante qu’une gestion correcte de bankroll serait de prévoir 200 buy-in au lieu de 100 pour pouvoir espérer être gagnant dans ce format de jeu sur le long terme !

Idem que pour les Sit&Go, pour monter de limite, dès que votre bankroll atteint les 100 buy-in nécessaires pour jouer à la limite supérieure vous pouvez commencer à jouer les tournois de la limite au-dessus. Exemple : si vous atteignez une bankroll de 200 € en jouant des tournois à 1 €, vous pouvez passer aux tournois à 2 €.

A l’inverse, dès que votre bankroll diminue aux 100 buy-in nécessaires pour jouer à la limite inférieure, vous devez jouer les tournois du buy-in inférieur. Exemple : si vous jouez des tournois à 10 € et que votre bankroll tombe à 500 €, vous devez rejouer à des tournois à 5 € de buy-in.

Évidement, si vous possédez des tickets pour jouer des tournois, la gestion de bankroll ne s’applique pas.


La gestion de bankroll en cash game

Les parties de cash game sont ce qu’il y a de plus flexible pour jouer au poker sans y passer des heures. On entre, on joue, puis on sort quand on veut. Les gains ne seront jamais très importants mais ils peuvent être réguliers. La variance par contre peut être assez brutale. Il se peut que vous preniez plusieurs mauvais coups d’affilés et perdez ainsi plusieurs caves. La cave étant le montant avec lequel vous êtes entré sur la table.

La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 5 % de votre bankroll pour une cave de cash game micro-limites. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer en NL2 avec une cave maximum de 2 € (blinds 0,01 € / 0,02 €) il vous faut une bankroll de 40 €
  • Pour jouer en NL5 avec une cave maximum de 5 € (blinds 0,02 € / 0,05 €) il vous faut une bankroll de 100 €
  • Pour jouer en NL10 avec une cave maximum de 10 € (blinds 0,05 € / 0,10 €) il vous faut une bankroll de 200 €


La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 4 % de votre bankroll pour une cave de cash game basses limites. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer en NL20 avec une cave maximum de 20 € (blinds 0,10 € / 0,20 €) il vous faut une bankroll de 500 €
  • Pour jouer en NL30 avec une cave maximum de 30 € (blinds 0,15 € / 0,30 €) il vous faut une bankroll de 750 €
  • Pour jouer en NL50 avec une cave maximum de 50 € (blinds 0,25 € / 0,50 €) il vous faut une bankroll de 1 250 €


La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 3 % de votre bankroll pour une cave de cash game moyennes limites. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer en NL100 avec une cave maximum de 100 € (blinds 0,50 € / 1 €) il vous faut une bankroll de 3 000 €
  • Pour jouer en NL200 avec une cave maximum de 200 € (blinds 1 € / 2 €) il vous faut une bankroll de 6 000 €
  • Pour jouer en NL400 avec une cave maximum de 400 € (blinds 2 € / 4 €) il vous faut une bankroll de 12 000 €


La gestion correcte est de ne jamais dépenser plus de 2 % de votre bankroll pour une cave de cash game hautes limites. Ce qui veut dire que :


  • Pour jouer en NL600 avec une cave maximum de 600 € (blinds 3 € / 6 €) il vous faut une bankroll de 30 000 €
  • Pour jouer en NL1000 avec une cave maximum de 1 000 € (blinds 5 € / 10 €) il vous faut une bankroll de 50 000 €
  • Pour jouer en NL2000 avec une cave maximum de 2 000 € (blinds 10 € / 20 €) il vous faut une bankroll de 100 000 €
  • Pour jouer en NL5000 avec une cave maximum de 5 000 € (blinds 25 € / 50 €) il vous faut une bankroll de 250 000 €


Un moyen pour retenir ces règles de pourcentage en cash game est que :

  • vous devez avoir 20 caves dans votre bankroll pour pouvoir jouer en cash game micro-limites
  • vous devez avoir 25 caves dans votre bankroll pour pouvoir jouer en cash game basses limites
  • vous devez avoir 30 caves dans votre bankroll pour pouvoir jouer en cash game moyennes limites
  • vous devez avoir 50 caves dans votre bankroll pour pouvoir jouer en cash game hautes limites

En cash game, plus vous montez en limites plus la variance augmente car le jeu devient plus agressif avec des relances, des sur-relances (3-bet) et des sur-sur-relances (4-bet) pré-flop, la taille des pots est donc plus grande qu'en petites limites.

Pour monter de limites en cash game, il faut que votre bankroll ai atteint le niveau nécessaire pour pouvoir jouer à la limite supérieure. Ainsi, pour pouvoir jouer en NL20, il faudra atteindre les 500 € de bankroll nécessaire en jouant en NL10 soit 50 caves de cette limite.

Enfin, si votre bankroll redescend au niveau nécessaire pour jouer à la limite inférieure, il ne faudra pas vous obstiner sur la limite à laquelle vous jouez et jouer à la limite en dessous pour pouvoir ensuite remonter votre bankroll. Ainsi, si en jouant en NL10, votre bankroll tombe à 100 €, soit seulement 10 caves, vous devrez vous remettre à jouer en NL5. Donc cela revient à dire que dès que vous perdez 10 caves consécutives dans une limite, vous devez descendre de limite.


Voila, j'espère que ce topic vous aidera dans votre gestion de bankroll poker et vous aura appris deux trois choses. Wink

_________________
Vesper Lynd : "Vous voulez dire que ce n'est qu'affaire de probabilités et de risques? Je croyais qu'il y avait une part de hasard."
James Bond : "Seulement si on suppose que la meilleure main l'emporte."
Vesper Lynd : "C'est ce que vous devez appeler bluffer!"
CASINO ROYALE
avatar
Surfin'Bird

Age : 37
Messages : 1739
Localisation : Courpière

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum